C'est à Andrew Taylor Still que l'on doit l'émergence de l’Ostéopathie en 1874. Il était médecin dans la région de Mâcon dans le Missouri. Sa pratique de médecine a pris de l’ampleur avec les guerres et les conditions rudes de son époque, causes de nombreux troubles physiques. En 1864, une épidémie de méningite cérébro-spinale a fait ravage dans le Kansas. Le docteur Still y a perdu trois de ses enfants. Il fut très affecté par cette épreuve à laquelle il n’a pas réussi a sauvé ses enfants. Convaincu que la thérapeutique de son temps était inefficace, voire même dangereuse, il a orienté sa vie de médecin vers ce qu’il appelait une «nouvelle voie» qui donnera naissance, dix ans plus tard à l’ostéopathie. C’est lorsque je me tenais là, regardant fixement trois membres de ma famille – deux de mes propres enfants et un enfant que nous avions adopté –, tous morts de la méningite cérébro-spinale que je me posai les sérieuses questions. Avec la maladie Dieu a-t-il abandonné l’homme dans un monde d’incertitude ? » Le docteur Still était bien informé des récentes découvertes médicales de son époque, mais il a voulu que cette «nouvelle voie» se démarque de la thérapeutique de son temps en revenant à la base même de la médecine et des enseignements d’Hippocrate. Still, étant croyant, avait la profonde conviction que si l’homme était capable de tomber malade, il devait sûrement avoir en lui les ressources de son traitement. Il donnait ainsi toute la place au patient et à son potentiel de guérison. Il chercha à comprendre les raisons qui faisaient que certaines personnes semblaient incapables de faire face aux agents extérieurs et intérieurs et développaient une maladie alors que d'autres ne subissaient pas la maladie. Il pressentit l’importance du rôle du sang dans la guérison et l’équilibre de l’organisme. « Trouver la santé devrait faire l'objet d'un médecin. Tout le monde peut trouver la maladie. » En juin 1874, à l’âge de 46 ans, Andrew Taylor Still présenta le résultat de ses recherches à ses confrères. Le terme Ostéopathie est utilisé pour présenter son approche de diagnostic et thérapeutique. Vers la fin du 20è siècle, le docteur Still a écrit différentes publications, il fit une importante synthèse de la nouvelle philosophie médicale qu’il nomma médecine ostéopathique. Il meurt le 12 décembre 1917 à l’âge de 89 ans. Inspiré par le travail de Still, plusieurs autres ostéopathes développèrent cette science depuis un siècle… « L’objet de mon voyage d’explorateur fut de trouver dans substances leur permettant d’agir et la manière dont elles procèdent. Si elles nous donnent la santé lorsque l’action normale prévaut, la maladie n’apparaissant que lorsqu’elles sont anormales, nous sommes exhortés à constituer une connaissance plus intime des qualités et des produits formés dans ce grand laboratoire qui mélange et qualifie chaque substance pour accomplir sa mission de force, de construction, de purification et d’action. » A. T. STILL

Témoignages

“Nous sommes 3 de la même famille à avoir eu tes traitements et nous sommes entièrement satisfaits.  Tu fais des miracles, nous te remercions infiniment.  Continue, nous ne voulons pas te perdre, nous te recommandons à d'autres gens.”

Johanne Clément

“Chaque présence et traitement me font beaucoup de bien.  J'ai souffert du bas du dos pendant plusieurs années, mais les traitements de Véronique sont merveilleux.  Merci.”

Marcel Garneau

“Avec 4 hernies discales, j'ai vu une panoplie de spécialistes sans aucun résultat.  Ils m'ont dit d'apprendre à vivre avec un mal chronique.  J'ai eu 3 traitements en ostéopathie et je peux maintenant faire des activités avec plus de souplesse et beaucoup moins de douleurs.  Améliorations notables en très peu de temps.  Merci Kairava-Véronique pour un traitement complet qui me donne enfin espoir.”

Annie Cadieux  

© 2016 par Véronique-Kairava Bilodeau

par le biais de Wix.com

Suivez-nous pour les dernières nouvelles

  • Wix Facebook page

Heures d'ouverture

Lundi: 9h - 18h

Mardi 9h - 18h

Mercredi: 9h - 13h

Jeudi: 9h - 18h

Vendredi: 9h - 18h

 

MASSOTHÉRAPIE

        Saviez-vous que le meilleur moyen de sécréter les hormones du bien-être était le contact physique?  Le massage procure un état de détente et de bien-être parce que le corps sécrète de précieuses substances comme la sérotonine, l’ocytocine et les endorphines.  Il n’est plus à démontrer que le toucher est non seulement important, mais également essentiel au développement physique et psychologique des êtres humains. 

 

La massothérapie est une des plus anciennes thérapies contre les douleurs physiques. C'est un traitement thérapeutique qui consiste à traiter ou soulager les douleurs d'une personne par des manœuvres effectuées avec les mains, et différents onguents ou huiles essentielles. Le but visé est la relaxation de groupe musculaire et la détente de la personne, dans l'optique d’un bien-être global.

 

Par le massage on prend conscience des tensions inscrites dans son corps. Ces tensions sont le résultat de conflits, de stress, de fatigue, de mauvaise posture, etc... Une chose est sûre; un muscle contracté présente un manque de circulation sanguine. Après un certain temps, des substances chimiques s’accumulent à l’intérieur de cette contracture. Elles provoquent finalement la douleur qui gêne la personne.

 

La massothérapie est l'application d'un ensemble de techniques qui visent le mieux-être des individus, grâce à l'exécution de mouvements des mains sur les différents tissus vivants. Cette thérapie agit entre autres sur la peau, les muscles, les tendons et les ligaments (ces tissus sont appelés communément tissus mous) et vise tant le bien-être physique que psychique, puisqu'ils sont intimement liés.

 

 

 

       

        "Les principaux objectifs de la massothérapie sont de favoriser la détente (musculaire et nerveuse), la circulation sanguine et lymphatique, l’assimilation et la digestion des aliments, l’élimination des toxines, le bon fonctionnement des organes vitaux et l’éveil à une conscience psychocorporelle."        issue de site Passeport Santé

 

 

                                               Le mot massage prend ses racines du grec, de l'hébreu et de l'arabe

                                                   signifiant presser légèrement, palper, pétrir et plus globalement :

                                                                                                  TOUCHER. 

 

Définition de la massothérapie
Thérapeutique ou sportif

        Le massage thérapeutique est sans aucun doute la méthode la plus utilisée dans le domaine des médecines naturelles. Il s'agit ici d'un massage en profondeur permettant de dénouer la musculature, tout en relaxant les muscles endoloris. Ce massage vise à activer la circulation sanguine afin de retrouver la fluidité nécessaire entre autre, aux muscles tendus.  Un massage thérapeutique a une intention d’aider un problème musculaire, articulaire ou tendineux précis. Le massage est donc orienté vers le soulagement d'une douleur.  

 

Un massage sportif a pour but de bien préparer l’athlète à l’effort, de favoriser une récupération plus rapide, de réduire les risques de lésions et de soigner les blessures et leurs séquelles.

 

Le massage sportif améliore les performances, raccourci le temps de récupération et accélère la guérison des blessures.  Les deux points majeurs qui différencient le massage sportif des autres types de massage sont le moment (avant, durant et après l’activité) choisi pour effectuer le massage et les demandes spécifiques du sport en question. 

 

Une session de réchauffement sera plus rapide et vigoureuse mais pas aussi profonde tandis que le massage post-performance sera plus long et profond pour promouvoir la récupération. Il est également possible d’effectuer un massage visant la réhabilitation suite à une blessure.

 

 

Deep Tissue

        Le massage Deep Tissue est une méthode de travail puissante, axée sur le relâchement des muscles et des fascias qui les entourent.  On cherche alors à défaire les adhérences qui existent entre les différentes couches de muscles et de fascias, qui sont à l’origine de douleurs et de restrictions de mobilité.

 

Ce type de massage agit sur les couches plus profondes du tissu musculaire. On s’attarde aux muscles courts et hypertoniques qui finissent par déséquilibrer la posture ou entraîner des restrictions d’amplitude chez d’autres muscles avoisinants.

 

Le Deep Tissue utilise des techniques spécifiques pour travailler le muscle dans ses trois dimensions au lieu de simplement l’écraser. Aussi, le travail de relâchement au niveau des fascias donne plus d’espace au muscle, lui permettant de se relâcher plus aisément.

 

Le massage Deep Tissue vise à :

  • dissoudre les tensions musculaires profondes

  • agir sur les fascias et les tissus conjonctifs

  • rétablir la liberté de mouvement et réduire l'inconfort.

 

Les effets bénéfiques :

  • idéal pour les athlètes et les gens souffrant de douleur chronique

  • diminue les douleurs au dos

  • réduit la douleur et l’inflammation.