C'est à Andrew Taylor Still que l'on doit l'émergence de l’Ostéopathie en 1874. Il était médecin dans la région de Mâcon dans le Missouri. Sa pratique de médecine a pris de l’ampleur avec les guerres et les conditions rudes de son époque, causes de nombreux troubles physiques. En 1864, une épidémie de méningite cérébro-spinale a fait ravage dans le Kansas. Le docteur Still y a perdu trois de ses enfants. Il fut très affecté par cette épreuve à laquelle il n’a pas réussi a sauvé ses enfants. Convaincu que la thérapeutique de son temps était inefficace, voire même dangereuse, il a orienté sa vie de médecin vers ce qu’il appelait une «nouvelle voie» qui donnera naissance, dix ans plus tard à l’ostéopathie. C’est lorsque je me tenais là, regardant fixement trois membres de ma famille – deux de mes propres enfants et un enfant que nous avions adopté –, tous morts de la méningite cérébro-spinale que je me posai les sérieuses questions. Avec la maladie Dieu a-t-il abandonné l’homme dans un monde d’incertitude ? » Le docteur Still était bien informé des récentes découvertes médicales de son époque, mais il a voulu que cette «nouvelle voie» se démarque de la thérapeutique de son temps en revenant à la base même de la médecine et des enseignements d’Hippocrate. Still, étant croyant, avait la profonde conviction que si l’homme était capable de tomber malade, il devait sûrement avoir en lui les ressources de son traitement. Il donnait ainsi toute la place au patient et à son potentiel de guérison. Il chercha à comprendre les raisons qui faisaient que certaines personnes semblaient incapables de faire face aux agents extérieurs et intérieurs et développaient une maladie alors que d'autres ne subissaient pas la maladie. Il pressentit l’importance du rôle du sang dans la guérison et l’équilibre de l’organisme. « Trouver la santé devrait faire l'objet d'un médecin. Tout le monde peut trouver la maladie. » En juin 1874, à l’âge de 46 ans, Andrew Taylor Still présenta le résultat de ses recherches à ses confrères. Le terme Ostéopathie est utilisé pour présenter son approche de diagnostic et thérapeutique. Vers la fin du 20è siècle, le docteur Still a écrit différentes publications, il fit une importante synthèse de la nouvelle philosophie médicale qu’il nomma médecine ostéopathique. Il meurt le 12 décembre 1917 à l’âge de 89 ans. Inspiré par le travail de Still, plusieurs autres ostéopathes développèrent cette science depuis un siècle… « L’objet de mon voyage d’explorateur fut de trouver dans substances leur permettant d’agir et la manière dont elles procèdent. Si elles nous donnent la santé lorsque l’action normale prévaut, la maladie n’apparaissant que lorsqu’elles sont anormales, nous sommes exhortés à constituer une connaissance plus intime des qualités et des produits formés dans ce grand laboratoire qui mélange et qualifie chaque substance pour accomplir sa mission de force, de construction, de purification et d’action. » A. T. STILL

Témoignages

“Nous sommes 3 de la même famille à avoir eu tes traitements et nous sommes entièrement satisfaits.  Tu fais des miracles, nous te remercions infiniment.  Continue, nous ne voulons pas te perdre, nous te recommandons à d'autres gens.”

Johanne Clément

“Chaque présence et traitement me font beaucoup de bien.  J'ai souffert du bas du dos pendant plusieurs années, mais les traitements de Véronique sont merveilleux.  Merci.”

Marcel Garneau

“Avec 4 hernies discales, j'ai vu une panoplie de spécialistes sans aucun résultat.  Ils m'ont dit d'apprendre à vivre avec un mal chronique.  J'ai eu 3 traitements en ostéopathie et je peux maintenant faire des activités avec plus de souplesse et beaucoup moins de douleurs.  Améliorations notables en très peu de temps.  Merci Kairava-Véronique pour un traitement complet qui me donne enfin espoir.”

Annie Cadieux  

© 2016 par Véronique-Kairava Bilodeau

par le biais de Wix.com

Suivez-nous pour les dernières nouvelles

  • Wix Facebook page

Heures d'ouverture

Lundi: 9h - 18h

Mardi 9h - 18h

Mercredi: 9h - 13h

Jeudi: 9h - 18h

Vendredi: 9h - 18h

 

TAPING PROPRIOCEPTIF

Historique

        C’est en 1979 que le Dr. Kenzo Kase a développé le Kinésiotape et la méthode de Kinésiotaping.  Il voulait améliorer le traitement des muscles, des tissus cutanés et sous-cutanés, pour aider à réduire la douleur tout en facilitant la circulation sanguine et lymphatique.

 

Il a développé un tape qui se rapproche le plus possible de l’épaisseur de la peau, ainsi qu’une élasticité se rapprochant du potentiel du muscle.

 

C’est en 1988 qu’on voit le taping proprioceptif aux Jeux Olympiques.  Depuis, il est utilisé par les équipes professionnelles.

Méthode d'action
  • Action sur les mécanorécepteurs et les nocicepteurs en augmentant l’espace interstitiel au niveau de l’épiderme, en soulevant la peau pour réduire la pression et l’irritation sur les récepteurs.

  • Il permet aussi d’agir sur le tonus musculaire (inhibé ou facilité), la diminution de la douleur, l'effet circulatoire, et augmente l'amplitude articulaire.

  • La plupart des études scientifiques montrent une augmentation ou une diminution du tonus musculaire chez les sujets avec un déficit proprioceptif.  Chez les sujets sains, il n’y a pas d’influence significative.

Effets
  • Ré-éduquer le système neuro-musculaire

  • Diminuer la douleur & l’inflammation

  • Augmenter la performance

  • Prévenir les blessures

  • Promouvoir une bonne circulation & la guérison

  • Assister le corps à retourner à son homéostasie.

 

Application musculaire

  • stimuler un muscle affaibli

  • inhiber un muscle

 

Application ligamentaire

  • créer une stimulation au niveau des propriocepteurs sur les ligaments et tendons

  • en réduisant la douleur, on soulage et augmente la résistance

  • limiter ou aider une articulation

 

Application corrective

  • corriger ou assister un mouvement articulaire

  • la tension exercée par le tape sur la peau et les mécanorécepteurs pendant l’activité influencera la perception et la position de l’articulation

  • au niveau des fascias, on donne avec le tape une direction dans le sens du soulagement de la douleur

 

Application lymphatique

  • le système de tape permettra à la peau de se soulever pour ainsi créer un espace entre les tissus et permettre à la lymphe de mieux circuler

  • l’effet de soulèvement et du mouvement de la peau augmente la conduction des liquides

  • diminution de l’inflammation dans les régions affectées