C'est à Andrew Taylor Still que l'on doit l'émergence de l’Ostéopathie en 1874. Il était médecin dans la région de Mâcon dans le Missouri. Sa pratique de médecine a pris de l’ampleur avec les guerres et les conditions rudes de son époque, causes de nombreux troubles physiques. En 1864, une épidémie de méningite cérébro-spinale a fait ravage dans le Kansas. Le docteur Still y a perdu trois de ses enfants. Il fut très affecté par cette épreuve à laquelle il n’a pas réussi a sauvé ses enfants. Convaincu que la thérapeutique de son temps était inefficace, voire même dangereuse, il a orienté sa vie de médecin vers ce qu’il appelait une «nouvelle voie» qui donnera naissance, dix ans plus tard à l’ostéopathie. C’est lorsque je me tenais là, regardant fixement trois membres de ma famille – deux de mes propres enfants et un enfant que nous avions adopté –, tous morts de la méningite cérébro-spinale que je me posai les sérieuses questions. Avec la maladie Dieu a-t-il abandonné l’homme dans un monde d’incertitude ? » Le docteur Still était bien informé des récentes découvertes médicales de son époque, mais il a voulu que cette «nouvelle voie» se démarque de la thérapeutique de son temps en revenant à la base même de la médecine et des enseignements d’Hippocrate. Still, étant croyant, avait la profonde conviction que si l’homme était capable de tomber malade, il devait sûrement avoir en lui les ressources de son traitement. Il donnait ainsi toute la place au patient et à son potentiel de guérison. Il chercha à comprendre les raisons qui faisaient que certaines personnes semblaient incapables de faire face aux agents extérieurs et intérieurs et développaient une maladie alors que d'autres ne subissaient pas la maladie. Il pressentit l’importance du rôle du sang dans la guérison et l’équilibre de l’organisme. « Trouver la santé devrait faire l'objet d'un médecin. Tout le monde peut trouver la maladie. » En juin 1874, à l’âge de 46 ans, Andrew Taylor Still présenta le résultat de ses recherches à ses confrères. Le terme Ostéopathie est utilisé pour présenter son approche de diagnostic et thérapeutique. Vers la fin du 20è siècle, le docteur Still a écrit différentes publications, il fit une importante synthèse de la nouvelle philosophie médicale qu’il nomma médecine ostéopathique. Il meurt le 12 décembre 1917 à l’âge de 89 ans. Inspiré par le travail de Still, plusieurs autres ostéopathes développèrent cette science depuis un siècle… « L’objet de mon voyage d’explorateur fut de trouver dans substances leur permettant d’agir et la manière dont elles procèdent. Si elles nous donnent la santé lorsque l’action normale prévaut, la maladie n’apparaissant que lorsqu’elles sont anormales, nous sommes exhortés à constituer une connaissance plus intime des qualités et des produits formés dans ce grand laboratoire qui mélange et qualifie chaque substance pour accomplir sa mission de force, de construction, de purification et d’action. » A. T. STILL

Témoignages

“Nous sommes 3 de la même famille à avoir eu tes traitements et nous sommes entièrement satisfaits.  Tu fais des miracles, nous te remercions infiniment.  Continue, nous ne voulons pas te perdre, nous te recommandons à d'autres gens.”

Johanne Clément

“Chaque présence et traitement me font beaucoup de bien.  J'ai souffert du bas du dos pendant plusieurs années, mais les traitements de Véronique sont merveilleux.  Merci.”

Marcel Garneau

“Avec 4 hernies discales, j'ai vu une panoplie de spécialistes sans aucun résultat.  Ils m'ont dit d'apprendre à vivre avec un mal chronique.  J'ai eu 3 traitements en ostéopathie et je peux maintenant faire des activités avec plus de souplesse et beaucoup moins de douleurs.  Améliorations notables en très peu de temps.  Merci Kairava-Véronique pour un traitement complet qui me donne enfin espoir.”

Annie Cadieux  

© 2016 par Véronique-Kairava Bilodeau

par le biais de Wix.com

Suivez-nous pour les dernières nouvelles

  • Wix Facebook page

Heures d'ouverture

Lundi: 9h - 18h

Mardi 9h - 18h

Mercredi: 9h - 13h

Jeudi: 9h - 18h

Vendredi: 9h - 18h

 

LE SOUFFLE DE VIE

        L’approche Biodynamique Craniosacrale est basée sur le ¨Souffle de Vie¨.  Le Souffle de Vie est une force vitale de la vie qui nous connecte à notre origine et notre santé inhérente.  Celui-ci nous reconnecte à la source de notre Être et entièreté, là où la ¨séparation¨ n’existe pas.  Le Souffle de Vie est une force thérapeutique qui s’exprime comme un principe d’ordre, à travers un mouvement cyclique lent et constant, comparable aux marées.  Ce mouvement subtile est perçu comme une respiration intérieure.  Aussi appelé ¨Respiration Primaire¨ (RP), il est comme l’expression de la première respiration interne et de la manifestation de la vie même.  Un thérapeute entraîné peut percevoir la RP et l’utilise comme évaluation et traitement. 

 

Le Dr. Sutherland avait souligné qu’il y a « un potentiel invisible et intelligent à l’œuvre à l’intérieur de notre organisme. »  Selon lui, ce potentiel est une force générée par l’intention d’une Intelligence plus élevée, nommé Souffle de Vie, qu’il a considéré comme étant l’Intelligence suprême du système.   Il a vu la fluctuation du liquide céphalo-rachidien (LCR) comme un facteur clef à son concept, considéré comme étant le récipient du Souffle de Vie.  Harold Ives Magoun exprime bien l'essence des enseignements du Dr. Sutherland : « Il a affirmé la reconnaissance du fait que le LCR reçoit et est doté d'un Souffle de Vie. »  Aussi longtemps que la vie existe, cet élément le plus haut connu est la place respectueuse de cette mystérieuse étincelle qui ne peut être expliquée, mais n'en est pas moins présente.   Il compare le Souffle de Vie à une étincelle qui enflamme le moteur : 

 

                                     « Je veux que vous visualisez le Souffle de Vie comme un fluide à l’intérieur du fluide, 

                       quelque chose qui ne se mélange pas, quelque chose qui a le même potentiel que ce qui le fait bouger. 

                        Visualisez un potentiel, un potentiel intelligent, qui est plus intelligent que votre propre mental humain. »  

                                                                                                                             HAROLD IVES MAGOUN

 

 

Selon le Dr. Sutherland, il y aurait un changement dans l’état du potentiel bioélectrique à l’intérieur des fluides, ce qui lui permettrait d’agir comme une force directe d’ordre physiologique dans le corps.  Cette transmission du potentiel du Souffle de Vie à l’intérieur du LCR est devenue le concept le plus fondamental dans la modalité de ses traitements.  Comme le potentiel est reçu par le LCR, un mouvement de marée ou de fluctuation serait généré à l’intérieur des fluides du corps.  Le Dr. Sutherland nous a appris que c’est cette fluctuation des fluides, qui transmet et transporte le potentiel du Souffle de Vie à toutes les cellules et tissus à l’intérieur du corps.  Nous avons alors ici la réalisation d’un concept du système humain, basé sur une compréhension de la dynamique d’une force vitale inhérente.  

 

                                               « Le Souffle de Vie a un corps de fluide qui a ¨quelque chose¨ d’invisible,

                                  non seulement en puissance, mais d’une intelligence orthographiée avec un grand ¨I¨. » 

                                                                                                                               SUTHERLAND

 

 

                                                                           « L'élément connu le plus élevé. » 

                                                                                                                              SUTHERLAND

 

 

                                     « Quelque chose qui est régit par la même Intelligence qui gouverne la marée de l'océan,

                                                          la rotation de la terre, du soleil, de la lune et toutes les planètes. » 

                                                                                                                       STEPHEN PAULUS D.O.